Rechercher
  • letheatreaucorps

À la méga MECA

Cette semaine, du lundi 28 février au vendredi 4 mars, l'équipe d'Éperviers a investi la MECAscène de l'OARA, à Bordeaux, à l'invitation du Méta, CDN Poitiers Nouvelle Aquitaine, pour sa dernière résidence de création...

Durant ces cinq jours, nous avons pu nous emparer du gigantisme du bâtiment de la MECA pour mieux y mettre au point la création lumières du spectacle, avec Rima Benbrahim. Notre costumière, Élisabeth Cerqueira, nous a également rejoints sur ces quelques jours, et nous sentons plus que jamais la proximité de l'échéance.

Le jeudi soir, une sortie de résidence nous a permis d'enchainer pour la première fois en public la première partie de la pièce, à laquelle ne manquait que la création musicale de Luan Lajus, qui devrait arriver à la fin du mois. Toute la structure de la pièce est maintenant tracée, et il ne nous reste plus qu'à l'investir pour mieux la maitriser, et en jouer.


Les deux semaines de travail qui nous restent à la fin du mois d'avril à Niort nous seront en effet nécessaires pour répéter et entrer dans une précision accrue des détails dans le jeu, dans la danse, et dans leur intrication. C'est ainsi que nous pourrons mieux établir la relation que nous souhaitons instaurer avec les spectateur·trices, en lien également avec l'installation de Clara Ruestchmann qui sera dans le hall du théâtre.

Tout l'enjeu sera en effet de ménager des espaces de proximité, de chaleur et de possibilité de rencontre, autour de la représentation, malgré la distance qu'instaurent la fiction et la frontalité, nécessaire pourtant pour aborder les questionnements autour de la culture du viol que nous portons dans Éperviers.


Après cette résidence, nous souhaitons remercier fortement le Méta, dont la proposition nous a permis de résider à la MECA, ainsi que l'équipe de l'OARA. Il était d'ailleurs plaisant de boucler la boucle des semaines de résidence d'Éperviers, puisque la première d'entre elles s'était justement déjà déroulée à Bordeaux, au GlobThéâtre cette fois, et avec le soutien de l'aide à la résidence de l'OARA.

Enfin, un merci tout particulier à l'équipe technique de la MECA, exceptionnellement accueillante !

18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout