top of page
  • Photo du rédacteurletheatreaucorps

Éclaircie – grand final, ou presque

Ça y est, la première quinzaine du mois de mars a été l'occasion d'aller jusqu'à l'aboutissement de la résidence Éclaircie que nous menons depuis plusieurs mois à Terres-de-Haute-Charente.

C'était vraiment le printemps, avec de belles éclaircies pour nous accompagner dans la préparation de la restitution du travail conduit avec les classes de CE2 de l'école de Nieuil, de CE2-CM1 de l'école de Roumazières, de CM1-CM2 de l'école de Genouillac, et de 4e du collège de Roumazières !



Alors que les ateliers de décembre et de janvier avec les enfants et les adolescent·es avaient pour enjeu de les faire entrer dans notre travail, et dans des processus créatifs liés au projet de création Vouloir gagner, autour de notre rapport à la compétition, cette dernière session était consacrée à la création de courtes pièces scéniques à même de rendre compte de ce parcours. En partant des jeux de société, nous avons échangé sur les émotions ludiques et ce qu’elles pouvaient nous raconter, nous avons imaginé des personnages et des histoires, ou encore des mouvements dansés.


Ces quelques jours ont de plus été l'occasion de donner un aboutissement également à la collaboration avec le CSC.

Nous avons ainsi pu faire écrire et enregistrer des textes aux jeunes accueillis hors temps scolaires que nous avions déjà rencontrés cet hiver, en compagnie de plus d'Anne-Marie Bouyer, du groupe Jakadie Joue, association de joueur·ses passionné·es par le TakTik, avec lesquels nous étions allé·es échanger en janvier.

Les animateur·trices du CSC ont également pu aller au bout de l'encadrement des 4e A du collège, qui ont filmé des ateliers et l'intégralité de la restitution, tout en interrogeant tous les acteurs du projet.



La restitution a pris la forme d'une soirée jeux, réunissant environ deux cents personnes, et donnant lieu à la présentation des quatre courtes pièces, et à la diffusion des textes écrits et enregistrés au CSC. Au-delà du plaisir suscité par un tel rassemblement, il était très touchant de voir les enfants et ados se saisir des matières que nous avions explorées avec eux, pour mieux les porter sur scène, et prendre plaisir à jouer et/ou danser avec.

C'est ce que nous avons pu constater lors de bilans qui se sont déroulés dans chaque classe le lendemain de la restitution, et où les élèves ont pu revenir à la fois sur ce qui leur restait des thématiques que nous avons abordées et sur leur propre cheminement artistique à l'intérieur du projet. Nous sommes ravi·es des traces écrites que nous avons pu garder de ces bilans, et allons réfléchir à la forme à leur donner s'il y a lieu.



Ces bilans n'étaient cependant que provisoires, dans la mesure où le projet n'en finit pas de susciter des prolongements qui n'étaient pas forcément envisagés dès le début de sa conception. Nedjma Merahi, l'interprète de Vouloir gagner, est venue répéter pendant deux jours à Roumazières, permettant aux élèves de venir voir un aperçu du travail en cours, et d'échanger entre eux autour, en attendant d'en voir l'évolution : en juin lors d'une sortie de résidence à la Ferme St Michel de Confolens, où sera également présenté le film issu du travail du CSC avec les 4eA, et la saison prochaine, avec le spectacle complet.



Avec, pour le Théâtre au Corps, Dounia Brousse, Maureen Cleret et Eliakim Sénégas-Lajus

 

Avec la coordination d’Olivier Bourchenin et Armelle Rivet

Avec les relais dans les établissements scolaires de Pauline Baudier, Gaëlle Bazin-Bouchet, Céline Da Silva, Carole Guene, Guillaume Romain, Emma Sérignac et Adrien Villesange

 

Avec la collaboration, au Centre Socio-Culturel, ainsi que pour le projet reporters, de Céline Jubeau & Camille Olivares ; leur présence a donné une autre dimension au projet.


Ce projet a pu voir le jour dans le cadre du dispositif de résidence artistique Éclaircies porté par la Direction Régionale des Affaires Culturelle (DRAC) de Nouvelle Aquitaine et la Direction de l’Action Culturelle (DAC) du Rectorat de Poitiers.

 

Il a reçu le soutien de la Commune de Terres-de-Haute-Charente, de la Commune de Confolens, ainsi que la participation financière du collège Jean Michaud, et des coopératives scolaires.

 

Merci aux coordinateurs du projet, qui l’ont initié et rendu possible, ainsi qu’à l’appui de Sandrine Précigout pour la mairie, de Sandrine Millecamps et Marine Leclerc au collège, et de Lionel Versier au CSC.

 

Merci aux écoles de nous avoir accueilli·es, mais aussi à toutes les personnes que nous avons rencontrées sur le territoire, et en particulier aux bénévoles de Jakadi Joue.

Merci à Catheljine et Joop du Douvet pour la chaleur de leur accueil.

Merci aux enfants et aux adolescent·es, dont l’investissement dans nos propositions leur a donné tout leur sens.

Nous aurons un grand plaisir à revenir sur le territoire du REP, dont nous espérons que l'hospitalité et l'inventivité habiteront le spectacle que nous allons créer à l'automne prochain !

49 vues0 commentaire

Comments


bottom of page