top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurletheatreaucorps

Éclaircies de début d'année

C'est à Terre-de-Haute-Charente que nous avons inauguré notre année 2024, toujours dans le cadre de la résidence Éclaircie que nous y menons, avec les écoles de Nieuil, de Genouillac-Fontafie et de Roumazières, ainsi qu'avec le CSC et le collège de Roumazières. Dounia Brousse et Eliakim Sénégas-Lajus, rejoint·es par Maureen Cleret, ont ainsi passé deux semaines sur place, pour entrer dans le coeur du travail artistique autour des jeux de société que nous proposons aux différents groupes concernés par le projet, et pour aller à la rencontre de différent·es joueur·ses du territoire.



Après les premiers temps de rencontre de décembre, cette deuxième période a permis d'embarquer l'ensemble des enfants et des ados concernés par le projet, avec trois nouveaux groupes impliqués. En tout, six participent à l'action, ce qui représente environ cent-dix élèves (pour entre dix et vingt heures de rencontre artistique selon les groupes).


Alors que les temps de travail du mois de mars seront davantage centrés sur la préparation de la restitution publique du 14 mars à l'Hermitage à Roumazières, ces deux semaines ont vraiment été l'occasion d'un travail de fond. D'un côté, l'évolution artistique des élèves, dans leur manière de prendre la parole ou d'entrer en mouvement, était palpable, préparant le terrain à l'aspect plus formel des répétitions qui vont suivre. De l'autre, il était très riche pour nous d'avoir une présence prolongée sur le territoire, et de pouvoir y rencontrer différents groupes de joueurs, auprès du club de la Terre Rouge (association 3e âge de Roumazières, réunissant notamment des passionné·es de belote), et de l'association Jakadie Joue (plutôt centrée sur le Taktik, comme sur la photo ci-dessus à droite).


Avec ces temps d'immersion et de rencontres, c'est tout le processus de création de Vouloir gagner qui se nourrit. Les paroles ou les gestes amené·es par les enfants, les ados et les adultes rencontré·es n'ont pas vocation à se retrouver dans le spectacle sous forme de témoignage ou de preuves, mais plutôt à continuer à imprégner l'écriture en cours de la pièce, après nos premiers jours de travail en équipe fin 2023.


Nous avons hâte de mener au bout cette action en retrouvant les élèves en mars, pour une session qui leur permettra également d'assister à un moment de répétition de la pièce à venir, afin d'affiner leur compréhension de la démarche à laquelle ils et elles auront participé.


Merci encore aux différents établissements pour leur accueil, et à toutes les personnes qui encadrent avec nous ce projet et nous permettent de le conduire.



14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page