Rechercher
  • letheatreaucorps

Le TAC à Traverse 2021!

Le festival Traverse 2021! s'est achevé dimanche 13 juin par le début du démontage des chapiteaux installés à côté du stade de Pamproux. S'il a permis un mélange chaleureux entre bénévoles, équipes techniques du festival et du chapiteau, équipe organisatrice de la Volige et artistes encore présent·es sur le site, différentes émotions se mêlaient aussi pour nous.

Deux ans après avoir connu la Volige au festival d'Avignon 2019, un an après notre véritable rencontre au festival Traverse 2020, un cycle se refermait avec ce festival, qui marque la fin officielle de notre compagnonnage DRAC, et ce d'autant plus que c'était le dernier festival Traverse! dirigé par la cie la Volige dans le Haut-Val de Sèvre.

Photo ci-dessus crédit Michel Hartmann, avec de gauche à droite Clara Ruestchmann, Amélie Armao, Thomas Couppey, Fanny Chériaux et Eliakim Sénégas-Lajus


Et cette semaine a véritablement été un bouquet final de la saison pour le Théâtre au Corps :

  • dès le 2 juin, nous étions en résidence à l'Espace culturel de Pamproux, dans le Haut-Val de Sèvre, pour une troisième semaine de travail sur Épervier(s), dont la création est prévue dans moins d'un an au Moulin du Roc à présent. Pour la première fois, nous avons pu partager en public nos expérimentations scéniques, et ça a été un joli moment, au sein de la journée professionnelle du festival le jeudi 10 juin !

  • le lendemain, vendredi 11 juin, nous étions dans la piscine de Françoise Gazeau, au Moulin de Marcusson (Augé), pour jouer une pièce exclusive, écrite par Thomas Couppey à partir des paroles récoltées dans le Contomaton®, que nous avions baladé sur le Haut Val de Sèvre entre janvier et mai pour que les gens y racontent leurs souvenirs de rencontres amoureuses.

  • le samedi 12 juin, à l'occasion d'un temps convivial avec les bénévoles organisé par la Volige avant le début du Karaoké Mobile, un pot a pu rassembler au village festival les artistes de l'exposition À mots découverts, conçue par Clara Ruestchmann dans le cadre du Parcours Traverse.

  • tout au long de la semaine, l'équipe du TAC a aussi pu participer aux Transversales, scènes ouvertes qui inauguraient les soirées de spectacles, nous permettant de retrouver Amélie Armao, conteuse associée au festival 2020, avec qui nous avons eu le plaisir de partager le plateau à plusieurs reprises.

  • c'est lors de ces Transversales, pendant le festival 2020, que notre rencontre avec Fanny Chériaux avait fait germer l'idée de Venise, création 2023 de la compagnie la Volige, concert dansé dans lequel deux interprètes du Théâtre au Corps accompagneront la chanteuse. C'était donc une émotion particulière d'en montrer un bref extrait (après trois jours de travail), pour la première fois en public à l'édition suivante du festival.

Suite à tout ce mouvement, nous aspirons bien sûr à un peu de repos, mais il n'empêche qu'une légère touche de mélancolique est venue teinter les grandes joies que nous a apporté cette semaine, qui représentait l'aboutissement de nombreuses choses en suspens tout au long de l'année, grâce aux retrouvailles avec les spectateur·trices.


Cette petite nostalgie n'est d'ailleurs en rien liée à une absence de perspective pour la suite. La collaboration avec la Volige va se poursuivre avec Venise, et même pas seulement : Eliakim Sénégas-Lajus sera collaborateur chorégraphique sur la création 2021 de la Volige, Montecristo, et participera aussi au travail de collectage autour du café de la Scène nationale d'Aubusson mené par la Volige en décembre 2021.

L'envie de travailleur sur le territoire du Haut-Val de Sèvre est également toujours présente, et nous avons confiance sur la possibilité de trouver des moyens de prolonger notre action avec la communauté de communes.


C'était le festival Traverse, et on en ressort avec l'envie de dire merci à beaucoup de monde, notamment à toute l'équipe du festival et à tous les bénévoles qui nous ont accompagné·es sur la semaine.


+ un merci spécial à Angèle Pied qui nous a nourri·es sur notre première semaine de résidence, et a veillé à ce que notre hébergement au gîte communal de Bougon soit le plus agréable possible, ainsi qu'à Céline Giroux, présidente de la Volige, qui a hébergé la partie d'entre nous restée jusqu'au bout du festival !


27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout