Rechercher
  • letheatreaucorps

Sortie de résidence cozillone

Après deux dernières semaines de travail d'Eliakim à l'école de Cozes, une présentation publique a été organisée le 14 juin dans la cour de l'école Marcelle Nadaud, qui associait la pièce créée avec les CM2, celle avec les CM1, et une forme d'hommage rendu par les artistes de la compagnie au temps passé avec les enfants.

Laura, Simon, Suzanne et Thomas, avec Eliakim et sous le regard extérieur d'Anne-Perrine, ont dansé et joué une petite pièce spéciale pour l'occasion, à partir du travail qu'iels avaient pu entamer lors de leurs passages antérieurs à l'école.

"Je me souviens que j’allais toujours plus vite que Nabil quand on jouait au hockey, et que ça l’énervait beaucoup.

Je me souviens qu’un jour à la piscine, Laura m’a montré ses poils.

Je me souviens qu’avec mes copines on faisait souvent la queue à la récré pour faire un bisou sur la bouche de Teddy Jolie.

Je me souviens que mon jeu préféré c’était les billes, parce qu’on pouvait y jouer tous ensemble, filles, garçons, on s’en fichait, et que je gagnais souvent plein de billes."


Il a été vraiment très émouvant pour nous de voir les enfants s'emparer des matières travaillées depuis janvier (tout de même 30 heures de travail avec chaque classe, étalées sur cinq mois). La présence des parents et des proches a porté les deux groupes, qui avaient une attention aux choses et une énergie d'une très grande justesse.

La soirée était double puisqu'ensuite, l'école filait sur la plage de la Grande Conche à Royan pour participer à l'évènement Danse sur le sable dans la préparation duquel nous avions un peu accompagné les enseignant·es. Les voir une nouvelle fois sur scène, et clôre une partie de cette aventure sur fond de soleil couchant a aussi participé de l'enchantement de cette journée où nous étions tous·tes rassemblé·es pour partager le plaisir d'avoir pu travailler ensemble : les six de la compagnie, les cinquante enfants et les deux enseignant·es, devant les familles.


Cette possibilité d'un travail long avec les deux classes a vraiment été exceptionnelle : nous souhaitons une longue vie au dispositif Création en Cours, coencadré par les Ateliers Médicis et les ministères de l'Éducation Nationale et de la Culture... c'est sa forme qui nous a permis de mettre en place les conditions qui nous ont paru idéales pour mener ce projet, qui s'est développé sur la base d'une rencontre elle aussi exceptionnelle, celle de Denis Barbin et de Dominique Clotaire, les enseignant·es des deux classes.

Merci donc aussi à elle et à lui, sans oublier évidemment les enfants, dont les personnalités et l'investissement ont été d'une richesse telle pour nous que l'écrire parait l'affadir et la transformer en formules convenues sans parvenir à en transmettre la profondeur.

0 vue

Le Théâtre au Corps

(Association loi 1901)

SIRET 81142205400015

46 rue du Clos des Cavaliers

86000 Poitiers

Sans titre g.png