top of page
  • Photo du rédacteurletheatreaucorps

Chantier ouvert

Dernière mise à jour : 3 nov. 2023

Le 2 octobre, un premier atelier de pratique amateure, au TAP, scène nationale de Poitiers, a ouvert le chantier de recherches sur la place de la danse dans notre théâtre, qui va essaimer tout au long de cette saison.

En effet, entre deux années dédiées à une création, avec Éperviers en 2022 et Vouloir gagner en 2024, nous avons souhaité initié un travail plus souterrain qui puisse se mener parallèlement aux spectacles ou aux temps de rencontre conçus par la compagnie, et les irriguer en continu. Nous vous annoncions au printemps l‘ouverture de ce projet de recherche consacré aux liens entre parole et mouvement propres à notre travail. Il va s’incarner cette saison dans une multiplicité de moments plus ou moins courts, dans différents contextes :


- celui des pratiques amateures, donc, avec les cinq ateliers de la compagnie, proposés en partenariat avec le MétaCDN et le TAP à Poitiers, pour envisager cinq manières d’entrer dans une dynamique de montage entre danse et théâtre. Le premier de ces ateliers s’est déroulé le lundi 2 octobre au TAP, où les dix participantes ont pu expérimenter des manières d’évoquer des souvenirs plus ou moins inventés à partir de quelques mots et de quelques mouvements. Il était très réjouissant de voir comment ce vocabulaire très spécifique et singulier pouvait être repris et réinvesti par des personnes plus extérieures à la pratique scénique, et donner lieu à des échanges sur celle-ci.

- celui de la formation artistique supérieure, puisque la promotion 2023-2026 de l’ESAD Paris va être associée à ce projet, cette saison avec deux semaines de travail, une a l’hiver une au printemps. Notre recherche vise en effet à la quête d’outils pour la transdisciplinarité qui puissent nourrir la trajectoire de jeunes interprètes, dont le regard et les sensations pourront être des éclairages majeurs pour nous.

- celui de sessions de travail de type laboratoire, sans visée de rendu dans un premier temps, et qui puissent réunir des complices de longue date de la compagnie, ainsi que des invités tout exprès. Quelques jours de travail au début du printemps nous permettront notamment de travailler avec le danseur et chorégraphe Sylvain Prunenec, pour mieux ajuster et enrichir notre démarche au contact de ses expérimentations.

N’hésitez pas à vous joindre à un ou plusieurs de nos futurs ateliers pour mieux participer à ce chantier qui s’annonce foisonnant !

23 vues0 commentaire

Comments


bottom of page