Rechercher
  • letheatreaucorps

Rencontres d'hiver

Après l'automne, l'hiver... Après le temps fort d'octobre du Méta, CDN de Poitiers Nouvelle Aquitaine, lors duquel le Théâtre au Corps avait eu une présence discrète mais très enrichissante, un nouveau concentré de spectacles, de moments de rencontres, d'échanges et de convivialité s'annonçait pour cette semaine. Les restrictions sanitaires n'ont permis de maintenir que les spectacles programmés, et nous avons dû renoncer à venir au complet avec l'équipe de création d'Éperviers.

Grâce aux solutions trouvées par le Méta, nous avons malgré tout pu organiser une belle journée de répétitions avec Juliette Malala Tardif, nouvelle interprète, et Pauline Letourneur, notre dramaturge, en attendant notre résidence de création au Grand Parquet à Paris, qui commence lundi 24.

Au LPII, le lycée du Futuroscope, nous avons pu initier la reprise de la création du rôle de Sarah par Juliette, en nous attachant à travailler les parties de danse et de texte que nous avions commencé à traverser au printemps dernier à Pamproux, dans le cadre de notre résidence préalable au Festival Traverse.


Ces Rencontres ont aussi été le temps, comme à l'automne, de faire vivre le "vivier" des artistes portés par Pascale Daniel-Lacombe et le Méta, alors que tout le monde se croise d'un spectacle à l'autre, ou dans le QG du Méta. C'est un plaisir vraiment singulier de pouvoir échanger avec les différentes personnes mobilisées par le temps fort, dans les équipes techniques, les équipes de production, ou les équipes des différents spectacles programmés. Se retrouver, pour certain·es, quelques mois après le temps fort d'octobre, était déjà festif en soi, même dans cette formule a minima. On en ressort avec l'envie de remercier un peu tout le monde, tant pour l'organisation de ces rencontres, que pour la simplicité et la disponibilité des partages qui y prennent place. On en repart aussi avec beaucoup beaucoup d'admiration pour beaucoup de gens parmi celles et ceux qu'on y croise, plus ou moins longuement, et qui nous donnent accès aux sillons qu'ils et elles sont en train ou ont envie de creuser.


Ce temps fort a été l'occasion d'approfondir une rencontre en particulier, celle avec Anne Le Batard, de la cie Ex Nihilo. À l'invitation de Pascale Daniel-Lacombe au printemps dernier, nous avions commencé à discuter, notamment en prévision de l'évènement Tactiles, qu'avec le Théâtre au Corps, nous souhaitons organiser à l'automne 2022 à Poitiers. Nous avons cette fois pu marcher ensemble, assez longuement, pour traverser différents quartiers de la ville, et tenter d'éprouver la manière dont celle-ci s'était construite, les manières dont elle était habitée, d'une rue à l'autre, d'une rive à l'autre.

C'était une grande chance de pouvoir avoir cette longue discussion, qui nous a permis de mettre en perspective des questionnements politiques et artistiques moteurs, dont l'infusion est déjà prometteuse... en attendant les retrouvailles, aux Rencontres du printemps, en mars !

18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout