top of page
  • Photo du rédacteurletheatreaucorps

Retour à l'ESAD

Après la semaine de rencontre de janvier avec la promotion 2026 de l'ESAD/PSPBB, nous avons eu une nouvelle semaine de travail consacrée à partager avec les élèves interprètes notre approche des questions de recherche artistique, à travers le lien entre mouvement dansé, parole théâtrale, et lecture des sciences sociales.

Ces quelques jours ont été l'occasion d'expérimenter de nouvelles manières de déployer sur scène des interrogations, en recourant à des outils d'improvisation collective, inspirés des processus que nous avions traversé lors de notre session laboratoire de mars. Pour cela, Thomas Couppey et Thaïs Weishaupt ont rejoint Dounia Brousse et Eliakim Sénégas-Lajus qui avaient déjà rencontré la promotion en janvier.


La semaine de travail a pu ainsi pleinement contribuer à la progression des questionnements que nous manions cette saison à travers différents temps de recherche et de rencontres. Cette phase de maturation et de précision nous permet peu à peu d'affiner la relation que nous aspirons à tisser entre parole théâtrale, mouvement dansé et lecture de textes de sciences sociales, comme autant d'outils complémentaires pour faire apparaitre la dimension politique et collective de nos constructions intimes individuelles.

Elle a également permis aux étudiant·es de mûrir leur rapport à la recherche-création, en leur donnant de plus en plus d'aisance pour proposer, concevoir et faire évoluer des protocoles expérimentaux.


C'est maintenant dans près d'un an que nous nous sommes donné rendez-vous pour continuer la collaboration entre la compagnie et la promotion, à l'occasion d'une nouvelle semaine de travail, hors les murs de l'ESAD, puisque le groupe viendra sur les terres de la compagnie à Poitiers, où nous serons accueilli·es au MétaCDN, en plein Festival à Corps !




0 vue0 commentaire

Comentarios


bottom of page